Edition 2017

Les notions de croisement, de rencontre, d’inspiration, voire d’hybridation étaient au cœur de la 8e édition du festival. Le croisement de la danse avec la langue des signes, le cirque et la jonglerie, la rencontre sensible ou amusée entre deux êtres, la révélation d’une part joyeusement monstrueuse en chacun de nous et l’esprit de révolte irriguent les propositions de spectacles professionnels et les créations pour un public amateur…

D-construction
Compagnie Dyptik (France) – 40 min

S’inspirant de la révolte des peuples, de cet espace-temps où des hommes et des femmes s’unissent pour contester un existant et construire un idéal, cette pièce est un écho artistique aux révolutions. Créant de nouveaux espaces, de nouveaux volumes, une structure métallique a pris place, terrain de jeu, prison, lieu d’expression, elle enferme et libère, protège et expose. Source de contrainte et à la fois d’inspiration, c’est avec elle, pour elle et contre elle que la danse se construit et se dé-construit.

Soaf

Compagnie Oxyput (France) – 45 min

Soif : tension, manque, appel, impatience, quête. Elle est un état d’éveil particulier du système nerveux central, un signal d’alarme. Que survient- il si l’eau disparaît ? Quelle est la réponse du groupe face à l’épuisement d’un élément primordial ? Construction ou destruction ?… Creusons le sol des villes jusqu’à plus soif pour y trouver la source. Et y boire.

La Figure du baiser

Compagnie Pernette (France) – 1h

Spectacle conçu pour 6 danseurs contemporains, accompagnés par 7 élèves danseuses de L’institut Rencontres Internationales de Danse Contemporaine. Fortement inspiré par la statuaire subtilement érotique de Canova ou du Bernin, La Figure du baiser cherche à mettre en mouvement et en immobilité la rencontre comme l’étreinte amoureuse. Ballet des regards, élasticité de l’espace et sensualité du contact sont traduits en une succession de séquences et de « poses », permettant aux spectateurs de s’approcher très près des danseurs… jusqu’au toucher !

N’éteignez pas vos téléphones

Compagnie Numb (France) – 35 min

Dans ce duo, il est question d’un sujet qui touche le plus grand nombre : La place qu’occupent dans nos vies quotidiennes, nos téléphones et autres écrans. Deux danseuses partagent l’espace avec deux téléphones. Nous ne saurons pas toujours qui mène la danse, qui domine. Le temps s’étire, s’accélère, le geste s’inspire de la mode du tactile, le public est pris à parti. N’éteignez pas vos téléphones ! À moins que…

Libreté

Muchmuche company (France) – 40 min

Deux personnages enfantins mettent en lumière ce qu’ils perçoivent du monde avec un coffre à jouet et un tableau à craie. Traversés par le cirque et la danse, les corps racontent les adultes qu’ils fantasment. De leurs jeux naïfs et perspicaces émergent des situations de pouvoirs, de dominations. La poésie naît de l’insurrection de ces personnages qui inversent les rôles et redessinent un monde qui leur appartient.

Bal cœur à cœur – 3h

Le traditionnel bal de fin de festival est animé par la compagnie Pernette et le groupe des Nez à Foot, au répertoire des années 80 très… revisité ! Une soirée sirupeuse, amoureuse, festive et joyeusement déjantée, il n’est pas nécessaire de savoir danser, il suffit de se laisser guider…

Avec des amateurs de tous horizons…

Tout au long de l’année, plusieurs groupes de danseurs amateurs, ont eu l’occasion, sur une thématique particulière, de créer des objets chorégraphiques présentés lors du festival.

À la croisée

Pour un groupe d’adultes malentendants

Virginie Lasillier – 10 min

Qu’est-ce qui m’empêche ? Qu’est-ce qui est impossible ? L’impossibilité comme terre à défricher, pour donner à voir une petite forme visuelle, gestuelle et signée, ludique et poétique, à partager avec les passants qui passent.

Accueil du public sourd en LSF assuré par l’association Sors les mains de tes poches.

Hybrid

Pour un groupe d’enfants entendants et malentendants

Virginie Lasillier – 10 min

HYBRIDE : se dit d’une plante issue du croisement entre des parents nettement différents, appartenant à la même espèce ou à des espèces voisines. Un groupe d’enfants et d’adolescents sourds et entendants vous offre une vision de la Différence – des différences de leurs différences ? Accueil du public sourd en LSF assuré par l’association Sors les mains de tes poches.

Entr’Acte

Pour un groupe de danseurs adultes amateurs

Anna Pietsch – 10 min

Quand ce qui se joue, se joue de nous, dans l’espace entre-deux, côte à côte, peu à peu — entre toi et moi… la petite brèche par où passe tout le reste qu’on ne peut pas montrer.

Traces

Pour un groupe d’élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional

Anna Pietsch – 10 min

Nous sommes de passage — dans l’empreinte encore chaude d’un geste éphémère germe déjà le pas suivant — parfois on se croise le temps d’un regard, complice et ivre du courant qui nous emporte.

Le Carnet

Pour deux classes de l’école Rivotte et un groupe de résidents du Centre de Long Séjour de Bellevaux

Daphnée Amouroux & Regina Meier – 10 min

Librement inspiré du Bal, lm d’Ettore Scola, Le Carnet est une invita- tion à la danse et au clown, une rencontre sans mot, via le costume, la parure et les attitudes corporelles. Celle-ci se posera librement sur un ensemble de musiques et de danses de salon, traversant les époques des années 40 à nos jours. Moments de brillance, de maladresse, de vie partagée par ces corps d’enfants, et de personnes âgées.

Le projet GrOup – 40 min environ

À l’initiative du grOup, association bisontine d‘amateurs fous de danse, Nathalie Pernette a accepté de devenir la marraine d’un projet d’envergure rassemblant trente-trois amateurs et trois écritures singulières : celles de Jean-Antoine Bigot, Nathalie Pernette et Philippe Priasso. Les trois chorégraphes jouent le jeu d’une inspiration tirée du monde de la comédie musicale, comme d’un parcours choré- graphique multicolore, à construire pour le public des quais du Doubs jusqu’aux abords de la gare !

Coup de foudre – FLASH MOB

Pour un groupe de danseurs amateurs handicapés et valides

Daphné Amouroux, Nathalie Pernette et Christelle Pinet – 5 min

Coup de foudre, c’est la chorégraphie simple d’une rencontre étincelante posée sur un standard de la variété ! Lequel ? Venez le découvrir au cœur de Besançon !

Monstrum adorabilis

Avec l’association Grand écART, pour un groupe d’adolescents de 10 à 15 ans

Nathalie Pernette et Christelle Pinet – 15 min

Inspirée par le cabinet de curiosité, Monstrum adorabilis met en mouvement, et parfois en sons, la petite part d’ombre et d’étrangeté présente dans chacun des participants… La création d’un monde dansé résolument bizarre, l’occasion inespérée pour les plus jeunes d’inquiéter leurs parents, grands frères et autres adultes, avec un sourire…