DANZA PERMANENTE

@dd dorvillier

Durée : 1 h

Synopsis : 

Comment une danse qui se prend pour une musique, produit une
réflexion qui est à la fois réflexive et émouvante, comment produit-elle du sens ? Danza Permanente s’empare d’une oeuvre musicale
préexistante, le quatuor à cordes Opus 132 en la mineur de Ludwig Van Beethoven, et à travers la transposition de la partition musicale en
mouvement, donne à voir la danse dans un quasi silence.

DATES

  • Samedi 26 juin 20h15 – Cour musée du temps